FLAVONOÏDES et maladie d’Alzheimer

FLAVONOÏDES

et maladie d’Alzheimer

La consommation de flavonoïdes alimentaires sur une longue période diminue le risque de maladie d’Alzheimer et de démence associée.

Des données de plus en plus nombreuses suggèrent que le régime méditerranéen, un type d’alimentation qui fait la part belle aux fruits et légumes riches en flavonoïdes, pourrait réduire le risque de déclin cognitif, de maladie d’Alzheimer et de démence associée. Les flavonoïdes sont des pigments présents en abondance dans les fruits et légumes. Selon leur structure chimique, ils sont répartis en sept classes principales incluant les flavanes-3-ols, les flavanols, les anthocyanines, les flavones, les flavonoïdes polymères et les isoflavones.

Les baies et le vin rouge riches en anthocyanines, les agrumes et jus d’agrumes riches en flavanols, le thé et le chocolat noir riches en flavanes- 3-ols, le persil et le céleri riches en flavones, les oignons et les pommes riches en flavonols et le soja riche en isoflavones comptent parmi les sources les plus courantes de flavonoïdes.

Une étude a examiné la relation entre le risque de maladie d’Alzheimer et de démences associées et une consommation de longue durée de flavonoïdes ainsi que de six classes d’entre eux retrouvées couramment dans l’alimentation occidentale.

Les chercheurs ont utilisé les données provenant de la Framingham Offspring Heart Study, une étude de cohorte de longue durée, définie pour explorer les facteurs de risque de maladie cardiovasculaire chez les résidents de la ville de Framingham, dans le Massachussetts. Cette cohorte comportait 5 209 hommes et femmes entrée dans l’étude en 1970. Environ tous les quatre ans, la cohorte était soumise à un examen physique, à une série de questionnaires, d’examens de laboratoire et de tests cardiovasculaires. La consommation de flavonoïdes a été évaluée à partir de questionnaires alimentaires.

Les résultats des analyses indiquent qu’une alimentation riche en flavanols, en anthocyanines et en flavonoïdes polymères est associée à un plus faible risque de développer une démence associée à la maladie d’Alzheimer. Le même type d’association a été observé entre la maladie d’Alzheimer et la consommation de flavonols et d’anthocyanines mais pas avec les flavonoïdes polymères.

ShishtarE et al., Long-term dietary flavonoid intake and risk of Alzheimer disease and related dementias in the Framingham offspring cohort.
Am J Clin Nutr 2020 ; 00 : 1-11.

 

https://www.nature-sciences-sante.eu/flavonoides-et-maladie-dalzheimer/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.